Microsoft nous offre une technologie Blockchain rapide et sécurisée

Permalink Email to the author Report to webmaster

Un blockchain est une suite de blocs formant un registre de transactions partagé et vérifié par consensus. Microsoft vise à rendre ces transactions suffisamment sûres pour que le Blockchain soit viable pour les entreprises.

Les réseaux des cryptomonnaies comme le Bitcoin et l'Ethereum ont été construits avec un esprit de méfiance ; après tout, les utilisateurs de monnaies virtuelles ont des raisons de croire que les autres membres du réseau essaieraient de les escroquer – que ce soit en prétendant envoyer de l'argent quand ils ne l'ont pas fait, ou en essayant de dépenser de l'argent plusieurs fois.

Le revers, malheureusement, est que certaines caractéristiques inhérentes à la technologie Blockchain présentent de réels inconvénients, et le système utilisé pour vérifier et sauvegarder les transactions est lent et consomme énormément d'énergie. Ces inconvénient bloquent l'expansion de ces réseaux au même temps qu'il consomme énormément d'espace de stockage et d'énergie (comme nous l'avions décrit dans notre article sur Red Belly, la nouvelle technologie Blockchain développée par l'Université de Sydney 📖). En effet, le réseau Bitcoin consomme suffisamment d'énergie pour alimenter 2,26 millions de ménages aux États-Unis, d'après l'indice de consommation d'énergie Bitcoin du Digiconomist 🔗. Et bien que le transfert de fonds sur ces réseaux soit anonyme, chaque transaction est consignée dans un registre public, ce qui permet de savoir qui fait des affaires avec qui, et les unités monétaires restent traçables à travers le blockchain, ce qui permet de remonter jusqu'à leur provenance ou de faire l'historique de leur utilisation (des monnaies comme le Verge 📖 et le Monero essaient de palier à ce problème en obfusquant les transactions ou en rendant les pièces égales les unes aux autre).

Pour un nombre croissant de grandes entreprises intéressées par l'utilisation de la technologie Blockchain, ces problèmes sont un frein. Il est donc approprié que la solution provienne d'une vieille entreprise fiable dans le domaine de la technologie : Microsoft.

Le Blockchain, façon Microsoft

Dans le cadre d'une ruée vers la technologie Blockchain, le géant Microsoft a lancé des services Blockchain faciles à déployer sur Azure et collabore même avec Bank of America pour développer une méthode de gestion des finances commerciales basée sur le Blockchain. Plus récemment, la société a annoncé un nouveau système appelé Coco, qui vise à aider les banques, les assureurs, les multi-entreprises et les fabricants à établir de grands registres numériques partagés, et des contrats intelligents automatisés à l'aide de logiciels Blockchain comme sur l'Ethereum mais sans sacrifier l'efficacité et la confidentialité.

Coco s'appuie sur des environnements d'exécution de confiance, intégrés dans le matériel informatique et les systèmes d'exploitation modernes, tels que le Virtual Secure Mode de Windows. Ces environnements isolent les données et le code d'un programme du reste des processus en exécution de sorte que ces derniers ne puissent ni les lire, ni les altérer. Cette technologie est souvent utilisés pour le cryptage de données et la gestion des licences logicielles. Les clés numériques sont délibérément gardées secrètes.

Lorsque les ordinateurs communiquent pour former un Blockchain, Coco crée des environnements de confiance sur chaque machine, ce qui certifie qu'ils exécutent la version officielle et inchangée du code déployé sur le réseau. Par conséquent, ça permet de sauter plusieurs des étapes qui ralentissent les réseaux traditionnels reposant sur le Blockchain. Ceci a alors pour effet d'accélérer considérablement la vitesse de traitement.

Pour en illustrer les avantages, Microsoft a pris de vraies transactions du réseau public Ethereum et les a exécutées à travers deux réseaux internes utilisant deux versions différentes du logiciel Ethereum : une version nœud standard, et une version du logiciel adaptée à Coco. Le nœud classique pouvait exécuter de 10 à 20 transactions par seconde (avec certaines transactions prenant près d'une minute de traitement à cause du UTXO) tandis que le réseau Coco pouvait traiter 1 600 transactions par seconde en moyenne. Ces résultats ont été rapportés par Mark Russinovich, directeur de la technologie chez Microsoft Azure, la plate-forme de Cloud Computing.

Les versions futures du logiciel pourraient bien améliorer ces performances déjà exceptionnelles pour une technologie Blockchain. Les nœuds (et utilisateurs) des réseaux Coco pourront voter selon des règles prédéfinies et décider le moment où leur réseau devra mettre à jour les versions des logiciels ou modifier d'autres politiques.

« La technologie est intéressante car elle améliore à la fois la sécurité et les performances », déclare Jeremy Millar, chef de cabinet chez ConsenSys, une start-up de logiciels axée sur Ethereum qui collabore avec Microsoft sur les services de gestion du Blockchain sur le Cloud. « Typiquement, lorsque vous sécurisez les logiciels et les réseaux avec le cryptage, vous réduisez les performances, mais leur approche et la façon dont ils exploitent ce qu'on appelle l'environnement d'exécution sécurisé, ou l'enclave sécurisée, signifie que nous avons la possibilité d'améliorer à la fois la sécurité et les performances dans la même approche. »

Millar dit que Coco est le premier projet qu'il connaît de la part d'un important éditeur de logiciels à s'appuyer sur des réseaux d'environnements d'exécution sécurisés. Et puisque l'accès aux données se fait par le biais d'un environnement sécurisé, il est possible de contrôler qui a accès aux détails des différentes transactions et des contrats intelligents, de sorte que les participants au Blockchain puissent cacher certaines données confidentielles aux parties non impliquées.

Les différents membres d'un Blockchain multi-compagnies ne voudraient pas que tous les autres membres voient leurs transactions, ou leurs changements d'état de contrat intelligents. Mais malheureusement, aujourd'hui, comme l'explique Russinovich, les technologies du Blockchain demandent à tous les membres d'accéder à toute l'information pour valider les modification du blockchain.

Les utilisateurs pourront même mettre en place des contrats intelligents qui définissent qui a accès à quelles données, comme laisser certains utilisateurs du Blockchain voir seulement leurs propres transactions tout en permettant aux auditeurs d'avoir une plus grande marge de manœuvre, dit Russinovich.

Les règles peuvent être arbitrairement complexes.

Plans de Microsoft

Microsoft prévoit de publier une version open source de Coco en 2018, et JPMorgan Chase, Intel, et la société financière Blockchain R3 ont annoncé des plans pour intégrer leur propre logiciel de Blockchain dans le système. Russinovich imagine que les clients vont utiliser le logiciel dans leurs propres réseaux et sur les machines de cloud d'Azure, où il sera intégré avec les application de gestion de Cloud existantes.

Amazon Web Services domine toujours l'industrie du Cloud Computing avec une part de marché d'environ 34 %, tandis que Microsoft Azure est en deuxième position avec 11 %, selon le rapport de Synergy Research Group du mois de juillet 2017. Mais une enquête commandée en décembre 2016 par Sumo Logic, un fournisseur d'analyse des Cloud, a révélé que parmi les entreprises de plus de 500 employés, 66 % déclarent utiliser le service cloud de Microsoft, contre 55 % qui utiliseraient AWS. Et plus de 80 % des "plus grandes banques du monde" utilisent Azure, a déclaré Microsoft en 2016, faisant de Coco une offre fortement attrayante à un moment où la technologie Blockchain suscite un sérieux intérêt de la part des entreprises hautement réglementées.


📚 Ce texte est partiellement issu de l'article Fast, Secure Blockchain Tech From An Unexpected Source: Microsoft 🔗, paru le 1er septembre 2017, sur Fast Company, et écrit par le journaliste Steven Melendez. Il a été adapté, par Subspace, à un public plus averti.

🔌 Pour les geeks curieux d'en connaître davantage sur le Virtual Secure Mode, il est discuté par David Hepkin dans cet épisode de Channel9 🔗.

🚀 Rejoignez notre club sur Telegram et discutez de cryptomonnaies, de minage, de trading, de technologie Blockchain et de tout ce qui vous tient à cœur : Subspace Club 🔗.

5 users rated this post.
Vote now!
Cumulative results: 25 points • Rating: 2.944

About Jahus :

  • Member since: 5 months ago
  • From: Ireland
  • Last seen: 1 days ago

View full profile ›